Veuillez patienter...

Perruche ondulée et calopsitte : des oiseaux qui en ont sous les plumes

Attachantes et exotiques, les perruches savent charmer leurs propriétaires par leurs bavardages et mimiques espiègles. Depuis longtemps, les calopsittes et ondulées sont les stars des oiseaux de compagnie. Plus grandes et moins farouches que les oiseaux de petit gabarit, elles sont tout de même plus petites que certains perroquets. Si leur entretien quotidien nécessite un minimum de connaissances, il reste cependant facile.

Perruche ondulée et calopsitte : des oiseaux qui en ont sous les plumes
Qui est qui ?

Qui est qui ?

Toutes deux très appréciées, les perruches calopsittes et ondulées sont relativement simples à distinguer.
La calopsitte est plus grosse que l'ondulée et ses couleurs sont moins vives. Son plumage se pare harmonieusement de jaune, de blanc et/ou de gris et son atout de charme n'est autre qu'une tache orangée posée sur chaque joue tel du fard.

Différentes variations de plumage peuvent être observées chez la calopsitte : perlé, argenté, pie, cannelle ou lutinos.
Contrairement aux perruches ondulées, une huppe trône fièrement sur la tête des « calo », véritable indicateur sensoriel.

De son côté, la perruche ondulée ne fait pas dans la demi-mesure lorsqu'il s'agit d'éblouir son entourage. Particulièrement colorée, cette demoiselle dévoile un plumage vif aux motifs très divers.
Bleu cobalt, bleu clair, vert olive, violine, cinnamon, blanc ou même jaune canari… La perruche ondulée assume avec fierté ses couleurs éclatantes.

Contrairement à la calopsitte, ses variations de plumage sont nombreuses et résultent de différentes mutations : lutinos, albinos, fauve, pie, ailes en dentelle ou encore masque jaune.

Des perruches inventives, sensibles et bavardes

Très actives, ces demoiselles apprécient la compagnie de leurs maîtres et de leurs congénères et supportent difficilement d'évoluer dans un environnement sans stimulation. Par le jeu, le langage ou l'observation, elles développent leur intelligence et atteignent vite un certain équilibre.

Avec beaucoup de patience et de persévérance, il est possible de les apprivoiser. En accordant leur confiance, elles se laisseront alors manipuler et aimeront se percher sur l'épaule de leur propriétaire.

Très attentives, elles pourront devenir de bonnes imitatrices et reproduire quelques airs ou sons entendus à répétition.

 

La cage doit être assez grande pour leur permettre de faire des acrobaties et d'étendre leurs ailes. 80 cm de haut et 50 cm de large sont des dimensions convenables pour un duo de perruches.

Leur espace de vie ne doit jamais être posé par terre, mais plutôt à hauteur d'homme. Il faudra veiller à les placer à l'abri du soleil et des courants d'air, même si elles apprécient la vue depuis une fenêtre.

Attention aux sorties qu'elles adorent. Veillez à fermer toutes vos fenêtres pour éviter qu'elles ne se sauvent. En volant, elles peuvent également se cogner ou se coincer les pattes dans certains rideaux fins.

Gourmandises
Gourmandises

Originaires de zones arides et semi-arides d'Australie, les calopsittes et ondulées apprécient les fruits et légumes frais (sauf l'avocat) en complément de mélanges de graines spécialement conçus pour répondre à leurs besoins. Les épis de millet sont des friandises tout en longueur qu'elles adorent manipuler, mais qui ne devront pas constituer l'essentiel de leur alimentation. Un os de sèche leur apportera beaucoup de minéraux et les aidera à entretenir leur bec.

Bien sûr, différents points d'eau fraîche devront être placés dans la cage, dont un assez grand pour qu'elles puissent s'y baigner.

N’oubliez pas aire de jeux et accessoires à placer sans modération dans leur espace de vie, elles vous épateront par leur habilité et leur prouesse

Crédits photos : ©Istock

Vous aimerez aussi

© 2016 botanic® - v.0.1.0.0