Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Objectif pollinisation : des bourdons dans le jardin ?

Objectif pollinisation : des bourdons dans le jardin ?

Aux premières lueurs du printemps, les insectes pollinisateurs virevoltent de fleur en fleur, leur bourdonnement ravissant les oreilles des promeneurs émerveillés. Abeilles, papillons, guêpes et autres grands pollinisateurs travaillent d’arrache-pied pour remplir leurs assiettes… et les nôtres ! Parmi eux, l’imposant bourdon est un travailleur hors pair. Pour lui permettre de s’épanouir, laissons-le entrer dans nos jardins et offrons-lui une ruche digne de ce nom !
Grands pollinisateurs : quand l’équilibre de l’écosystème ne tient qu’à un fil

Grands pollinisateurs : quand l’équilibre de l’écosystème ne tient qu’à un fil

Aussi surprenant que cela puisse paraître, une grande partie des aliments que nous consommons dépend du bon vouloir des insectes pollinisateurs. Ce sont en effet eux qui transportent, malgré eux, le pollen de fleur en fleur et donnant ainsi naissance au fruit. D’ailleurs, 80 % des plantes à fleurs ont besoin d’eux pour se reproduire et donner le meilleur d’elles-mêmes. Nos arbres fruitiers et nos jolies tomates ne seraient pas dans nos assiettes sans leur aide précieuse.

Dans les vergers, les insectes pollinisateurs passent de longues heures à voler à la recherche de nectar gourmand et de pollen. Pour bien faire leur travail, ils ont besoin d’une météo clémente. Au printemps, il est grand temps de leur faire une place au jardin, en leur offrant de quoi se réfugier, se cacher et se nourrir : quelques arbustes à haies, des abris, une ruche et de belles fleurs de printemps suffiront à leur bonheur.

Menacée et fragile, l’abeille est la star incontestable des grands pollinisateurs. S’il est vital de la protéger, n’oublions pas non plus son cousin et ses performances spectaculaires : le bourdon.

Les bourdons, ces «voleurs» hors pair !

Bruyant, lourd et imposant, le bourdon souffre d’une certaine méconnaissance. Appartenant à la famille des Apidae, ce joli insecte velu n’est autre qu’une grande abeille sauvage. En France, plus d’une quarantaine d’espèces de bourdons se partage le territoire, pour le plus grand bonheur de nos arbres fruitiers.

Au même titre que sa cousine l’abeille, le bourdon est menacé par l’urbanisation et l’utilisation de pesticides chimiques sur les cultures. Les accueillir est donc un bon geste pour la biodiversité !
Côté points forts, les bourdons ont définitivement leur place au jardin. En plus de travailler deux fois plus vite que les abeilles, ils volent quotidiennement jusqu’à 4 heures de plus qu’elles. Autre atout ? Les bourdons supportent mieux les matinées et soirées fraîches que les abeilles et travaillent ainsi plus lorsque le temps est capricieux.

Dès le début de la saison de la pollinisation et pendant 3 mois, les bourdons travaillent quotidiennement sans trop s’éloigner de leur maison. Pour assurer une bonne récolte au jardin, il suffit donc de leur installer une ruche à proximité des plantations.

objectif-pollinisation-des-bourdons-dans-le-jardin_3
Ma première ruche à bourdons : les conseils botanic®

Ma première ruche à bourdons : les conseils botanic®

Première étape ? Rendez-vous dans nos jardineries botanic® pour commander notre ruche. Quelques jours plus tard, la ruche est livrée en magasin et prête à installer !

Elle héberge une colonie de bourdons qui pollinisera une surface de plusieurs centaines de m2. Bien sûr, il faudra veiller à l’installer dans un endroit protégé du soleil, du vent et de la pluie.
Disponibles pour répondre à nos questions, les conseillers de vente botanic® sauront nous guider et nous informer des principales précautions à prendre pour manipuler la ruche.
La saison s’achève ? Nos bourdons n’hésiteront pas à créer de nouvelles colonies… Bonne récolte !

Vous aimerez aussi

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0