Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Coraux : cultiver l'alternative

Corail : cultiver et protéger ce précieux joyau des mers

Quand on les voit paisiblement buller au milieu de leur aquarium, difficile d'imaginer que les coraux d'ornement ne sont pas tous prélevés dans leur habitat naturel. C'est justement pour éviter de détruire les écosystèmes récifaux que l'élevage de coraux s'est peu à peu développé.

Au lieu de les cueillir directement dans leur environnement naturel et dans des zones protégées, il est aujourd'hui possible de les cultiver dans des fermes dédiées. Appelé la coraliculture, cet élevage atypique est également un moyen d'impliquer les populations locales et de les sensibiliser à la protection de la faune et la flore aquatiques.

Corail : cultiver et protéger ce précieux joyau des mers
En quoi consiste la culture de coraux ?

En quoi consiste la culture de coraux ?

La culture de coraux est une démarche tres récente, puisque les premières fermes sont apparues au tout début du xxie siècle. Bali et Java ont été les îles précurseurs, suivies de près par les Fidji. A la manière d'une plante, le corail repousse à partir de petits extraits de coraux. Ces fragments sont bouturés et installés sur des supports en ciment conçus spécialement pour leur pousse. Des tables de culture sont posées directement dans la mer à 5 m de profondeur. De là, les coraux sont installés et n'ont plus qu'à grandir à leur rythme. Bien sûr, les zones de culture sont choisies pour leur contexte favorable, lumineux et soumis aux courants marins.

Nombreux sont les poissons à compléter leur menu par des coraux. Des filets de protection recouvrent les cultures et les isolent d'éventuels prédateurs gourmands. La croissance des boutures est assez lente, puisqu'il faut attendre 8 à 12 mois pour les prélever et les mettre à la vente. Le corail grandit en moyenne d'une dizaine de centimètres en une année.

Ornement : les variétés qui plaisent

Les coraux peuvent appartenir à deux grandes catégories : le corail dur et le corail mou. Ce classement dépend de leur squelette. Les Scléractiniaires sont les coraux à squelette dur les plus largement représentés, avec plus de cent espèces contre une quarantaine pour les squelettes mous. Plusieurs genres sont aujourd'hui cultivés dans des fermes à coraux, dont les Acropora et Montipora chez les squelettes durs, et les Alcyonium, Sarcophyton ou encore Xenia chez les mous. Aujourd'hui, il reste encore des genres qui ne sont pas cultivés et sont malheureusement directement prélevés dans leur habitat naturel.

Depuis plus de 30 ans, une réglementation limite ces prélèvements grâce à un quota d'exportation imposé par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction). En France, la production est bien sûr moins importante qu'en Indonésie où les conditions sont plus favorables à la coraliculture. Les écosystèmes sont recréés dans des bassins d'eau salée dont l'éclairage intense et le chauffage sont bien sûr artificiels. Cette culture de substitution est relativement énergivore et la croissance des coraux reste moins rapide qu'en milieu naturel.

coraux-cultiver-l-alternative_3

L'engagement botanic®

En tant que jardinerie et animalerie engagée pour la protection des écosystèmes, Botanic® a initié les premiers projets de coraliculture, se plaçant comme le précurseur sur le marché français.

Les importateurs avec qui Botanic® travaille favorisent largement la culture au prélèvement en milieu naturel et c'est en ce sens qu'elle décide de s'investir régulièrement en soutenant ces fermes à coraux et en contribuant à réduire le prélèvement de ces animaux fascinants et fragile.

Crédits photos : Arnaud Childeric

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0