Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Pralinage des racines : pourquoi et comment ?

Pralinage des racines : pourquoi et comment ?

Avant d'être plantées, les racines nues d'une plante sont fragilisées et peuvent perdre certains éléments nutritifs entre leur première sortie de terre et leur seconde plantation. Pour stimuler le système racinaire et éviter qu'il ne se dessèche, les jardiniers pratiquent couramment le pralinage sur les plantes, arbres, arbustes et même légumes. Globalement, cette technique consiste à faire tremper les racines dans un mélange argileux un peu épais, juste avant leur plantation en pleine terre.
En quoi consiste le pralinage ?

En quoi consiste le pralinage ?

Difficilement évitable, la détérioration de certaines racines nues avant plantation peut empêcher la plante de s'épanouir dans sa nouvelle terre. Encore plus fragiles que celles des plantes en godet, les racines nues doivent être particulièrement soignées.

La méthode du pralinage est une astuce naturelle qui a de nombreux avantages pour le cycle de vie et la reprise de la pousse :

  • Il accélère la cicatrisation des racines abîmées ou coupées
  • Il empêche les racines fragiles de dessécher avant leur mise en terre
  • Il encourage la formation de radicelles et de nouvelles racines
  • Il développe la formation de champignons autour de la racine et d'une flore bactérienne utile pour accompagner les plantes dans leur développement et puiser l'eau ainsi que les nutriments du sol

Le pralinage est donc très utile pour favoriser la reprise de vos plantes puisqu'il travaille « à la racine ». Ce sont souvent des faiblesses au niveau racinaire qui empêchent certaines plantes de reprendre et laissent les jardiniers amateurs perplexes.

Côté préparation, il est possible de faire son propre pralin ou de l'acheter directement dans le commerce.

La préparation maison

Vous vous lancez dans la fabrication de votre propre pralin ? Commencez par récolter dans votre jardin un peu de terre fraîche.

Vous allez ensuite devoir obtenir une boue assez ferme en versant progressivement de l'eau sur la terre. Le mélange ne doit pas être trop liquide, mais doit rester assez fluide.

 

Idéalement, vous pouvez ajouter un fumier composté ou un compost mûr à votre mélange boueux. Les micro-organismes qu'elle contient auront un vrai impact sur votre système racinaire.

Mieux encore, certains nutriments pourront être ajoutés via une roche calcaire riche en magnésium : la dolomie. Broyée sous forme de poudre, vous pouvez intégrer une cuillère à soupe de dolomie pour 1 litre de pralin.

Si votre terre est relativement pauvre, n'hésitez pas à ajouter à votre pralin des mycorhizes, ces champignons forestiers qui améliorent l'absorption de phosphore et l'hydratation des racines. Vous pouvez facilement les trouver en jardinerie.

Votre pralin est terminé ! Ne l'utilisez pas tout de suite et laissez-le reposer pendant une dizaine de minutes.

Soin et trempage des racines

Soin et trempage des racines

Très vite, vous constaterez que votre pralin s'est desséché et est devenu épais. Avant utilisation, n'hésitez pas à ajouter de l'eau jusqu'à obtenir un mélange fluide, mais enrobant. Toutes les racines doivent être imprégnées de pralin et ce dernier doit tenir.

Côté plantes, comptez sur votre pralin pour remettre en forme leurs racines et évitez de les couper, à l'exception de celles qui sont très abîmées ou trop longues pour s'étendre confortablement dans le trou que vous leur avez réservé.

Après avoir fait tremper les racines dans votre pralin, il ne vous reste plus qu'à planter votre arbuste, arbre ou plante vivace dans le sol, en prenant soin d'émietter les différentes couches de terre.

Crédit Photo : ©iStock

Noter sélection de produits

Vous aimerez aussi

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0