Veuillez patienter...
  • Botanic
  • DIY végétal ET déco : je fabrique mon propre terrarium !

DIY végétal ET déco : je fabrique mon propre terrarium !

Parce qu’ils réussissent l’exploit d’être à la fois décoratifs et apaisants, les terrariums ont le vent en poupe ! Le principe ? Un minibiotope végétal qui se développe grâce à l’atmosphère confinée d’un bocal en verre. Terrarium coupe, suspendu et même fleuri… Il y en a pour tous les goûts !

Pour choisir le bon matériel et les bons végétaux, un petit tour du côté de notre jardinerie Botanic® s’impose…

DIY végétal ET déco : je fabrique mon propre terrarium !
Étape 1 : le choix du terrarium
terrarium-diy-vegetal-deco_3

Terrarium suspendu : une bouteille à la mer

 

Avec son format bouteille, goutte ou globe, le terrarium suspendu offre aux plantes une perspective très aérienne.

L’idée ? Le suspendre à l’aide d’un cordage dans l’air du temps.

 

De toutes les tailles, il a été spécialement conçu pour être suspendu et comprend donc une ouverture latérale pour permettre aux plantes de respirer.

terrarium-diy-vegetal-deco_4

Composition en coupe : je végétalise l’ambiance avec un terrarium ouvert

 

Faisant la part belle au végétal, les terrariums en coupe sont en partie ouverts.

Confortablement installées dans une coupe épurée, les plantes qui en profitent pour se développer généreusement.

 

Pour le contenant, optons pour une coupe en verre mesurant entre 20 et 30 cm de long. Une hauteur de 10 cm de haut laissera plus de libertés aux plantes et renforcera l’esprit « promenade en forêt ».

terrarium-diy-vegetal-deco_5

Kokedama : un terrarium japonais… et sans pot !

 

Poétique et japonisant, le kokedama n’est définitivement pas un terrarium ordinaire. Pour preuve, il n’a pas besoin de pot.

Enveloppé dans de la mousse, son terreau prend une forme sphérique très élégante.

 

Pour le réaliser, il faudra bien compacter et humidifier le terreau jusqu’à former une boule. Il suffira ensuite de l’entourer de mousse et de la fixer avec du fil de coton.

Étape 2 : le choix des végétaux
Bien sûr, l’humidité et la chaleur sont accentuées à l’intérieur du terrarium fermé. Cette ambiance tropicale conviendra parfaitement à beaucoup de nos plantes d’intérieur préférées.
Dans un terrarium coupe ou suspendu, un mélange de fougères et petites plantes grasses (dites succulentes) créera un tableau aux volumes intéressants. La finesse des feuilles de fougères contrastera avec la rondeur des succulentes.
Autre option 100 % zen ? Le gingseng ficus, réputé pour sa facilité d’entretien et pour son tronc imposant très exotique. Dans un terrarium bouteille ou globe, on pourra aussi réaliser un petit jardin de plantes carnivores !
Côté fleurs, le terrarium fermé supporte très bien les belles orchidées phalaenopsis, dites papillons. Leur longue floraison est appréciable en intérieur et l’humidité permanente du terrarium est un vrai plus pour leur conservation.
N’hésitons pas non plus à recouvrir le terreau d’une mousse verte et intense. Elle accentuera le côté végétal et se portera à merveille dans cette atmosphère confinée.
Enfin, certaines plantes vertes robustes au feuillage décoratif apprécieront la vie en terrarium. La pétillante peperomia, la douce senecio ou le feuillage retombant et atypique de la pilea glauca seront de bonnes options.
Étape 3 : l’installation
Première étape ? Garnir le fond du terrarium avec quelques poignées de gravier gris. En plus d’apporter une touche zen, il servira de drainant.
Déposons ensuite un terreau spécial plantes d’intérieur jusqu’à remplir environ 1/3 du contenant.
La suite consiste à planter chacune de nos plantes en prenant soin de respecter leur espace vital. Mieux vaut limiter leur nombre pour anticiper leur développement respectif. Terminer votre déco avec un petit lit de mousse.
Ce DIY vous a plu ? Partagez l’astuce déco 100 % végétale !

Notre sélection

A lire également

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0