Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Palmier d’intérieur : une petite oasis exotique à la maison

Palmier d’intérieur : une petite oasis exotique à la maison

Le palmier ? On l’associe souvent aux plages paradisiaques et aux climats tropicaux. S’il est vrai que ses belles palmes s’épanouissent particulièrement bien dans une ambiance exotique, le palmier est aussi le bienvenu dans nos maisons. Quels que soient nos goûts, il y a forcément un palmier d’intérieur qui nous correspond…

Quelle variété de palmier pour quel environnement ?

Quelle variété de palmier pour quel environnement ?

Friands de lumière et de chaleur, les palmiers d’intérieur ont l’avantage de très bien s’intégrer dans nos maisons. Les cinq variétés les plus adaptées à la vie en intérieur ont toutes des allures et des exigences bien différentes :

Originaire de Madagascar, l’Areca s’est bien adapté dans nos intérieurs. Assez proche de son cousin le Kentia sur le plan esthétique, l’Areca apprécie les expositions ensoleillées sans soleil direct, et c’est bien sa seule exigence.

Le très populaire Kentia nous vient tout droit d’Océanie. Avec ses palmes fines d’un vert intense, il est particulièrement facile d’entretien. Lorsqu’il se sent à l’aise dans son pot, le Kentia peut même atteindre 5 mètres de hauteur ! Parce qu’il est robuste, on n’hésite pas à l’adopter dans les pièces moins lumineuses.

L’élégant Livistona se distingue par la forme et la texture de ses palmes. Brillantes, elles se déploient en un éventail harmonieux très décoratif. La variété de Livistona d’intérieur dépasse rarement les 1,50 m de hauteur.

Avec son tronc imposant et exotique, le Phoenix est un des palmiers les plus cultivés en intérieur. Aussi appelé « faux dattier », ce Mauricien d’origine se montre peu exigeant mais apprécie tout de même les températures fraîches en hiver pour se mettre au re-pos.

Amoureux de la lumière, le Cycas du Japon est une plante aux feuilles fines, brillantes et denses. Très graphique, son tronc décoratif nous évoque une noix de coco et incite au voyage. Sa particularité ? Il ressemble à un palmier mais n’en est pas un !

Sol/taille/rempotage : une bonne base pour de belles palmes

Le palmier est empli de paradoxes et c’est ce qui fait tout son charme. S’il n’apprécie guère la sécheresse ambiante, il ne supporte pas pour autant l’humidité au niveau de ses racines. Le premier secret de son épanouissement est donc le choix d’un sol drainant. On n’hésite pas à installer une couche importante de billes d’argile dans le fond du pot associée à un terreau plantes d’intérieur Botanic®.

Les palmiers ont une pousse lente et harmonieuse qui nécessite peu de taille, à l’exception des palmes abîmées et ternes. Côté rempotage, l’opération n’est nécessaire que lorsque le pot devient trop petit et que les racines débordent des trous d’évacuation.

les-palmiers-d-interieur_4
Gestes du quotidien pour un palmier bien dans ses tiges

Gestes du quotidien pour un palmier bien dans ses tiges

À l’exception du Cycas qui supporte un ensoleillement direct, les palmiers raffolent de la lumière mais moins de ses rayons. Une pièce bien éclairée, sans sources de chaleur di-rectes et des courants d’air sera parfaite.
L’arrosage est bien sûr essentiel pour ces grand buveurs et la terre doit constamment rester humide, sans pour autant que les racines soient noyées. En hiver, on n’hésite pas à diminuer de moitié les arrosages, sauf si les feuilles se recroque-villent et nous témoignent leur soif. Autre petite astuce : les feuilles des palmiers apprécient un dépoussiérage régulier !

Pour se lancer dans les palmes, rendez-vous dans nos rayons Botanic®…

Crédits photos : ©Arnaud Childeric

Notre selection de palmiers
Vous aimerez aussi
×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0