Veuillez patienter...

Les fraisiers, cultivez la gourmandise

La fraise est le fruit préféré des français. On peut difficilement imaginer un jardin sans fraisier. Même les balcons se sont convertis, le fraisier pouvant se cultiver en pot.
Les fraises sont goûteuses et odorantes ! Le mot fragrance vient de Fragaria, nom latin de la fraise. Et celles de votre jardin sauront à coup sûr égailler votre odorat et vos papilles.
Le fraisier est une plante vivace qui va de ce fait, rester en place plusieurs années. Il faut donc bien préparer le terrain, nettoyage et fertilisation. Il aime pratiquement tous les sols sauf les sols acides.

Une ou plusieurs récoltes ?
Deux types de fraisiers cohabitent. Les remontants, comme la « Mara des bois », vous offrent ses petits fruits coniques de juillet jusqu’aux gelées. Les non-remontants ne produisent qu’une fois dans l’année mais plus abondamment. C’est le cas de la très fameuse « Garriguette » et de la précoce « Ciflorette ».

Comment planter les fraisiers

Comment planter les fraisiers

La préparation du terrain doit être soignée. C’est un gage de réussite et de qualité. Une technique préconise la plantation sur butte pour éviter les risques de pourriture dues à un excès d’eau.

1. Ameublissez la terre de la parcelle pour en extraire le maximum de racines d’herbes, mauvaises ou bonnes…c’est l’emplacement des fraisiers !
2. Faites un apport de compost bien mûr ou d’un engrais organique « fraisiers et petits fruits » Vous en trouverez dans votre magasin Botanic.
3. Installez un film de paillage spéciale fraisier afin de vous éviter les désherbages et de protéger le fruit
4. Faites tremper les godets pour bien humidifier la motte
5. Plantez les fraisiers tous les 25 à 30 cm mais sans enterrer le collet !
6. Faites suivre d’un arrosage abondant

L’entretien du fraisier

L’arrosage

Le fraisier a besoin d’eau, de façon constante mais sans que la terre soit en soit gorgée. C’est pourquoi la plantation en butte à un bel avantage sur la plantation traditionnelle « à plat ». L’arrosage au goutte-à-goutte permet aussi des apports d’eau réguliers en maîtrisant les quantités.

La fertilisation

C’est un gros gourmand ! Le fraisier aime les sols riches en humus. Les engrais organiques « fraisiers et petits fruits » sont les plus adaptés à la culture. Les composts murs donnent aussi de très bons résultats. La fertilisation de départ est essentielle, les fertilisations en cours de saison, indispensables ! Néanmoins, le respect des doses et des fréquences indiquées reste nécessaire…

Le conseil botanic

Afin de faciliter la récolte et l'entretien de vos fraisiers, déposez entre les rangs des planches espacées d'un vingtaine de centimètre. Vous pourrez ainsi circuler sans tasser le sol et écraser vos plantations/

La protection

La protection

Le fraisier a quelques ennemis qui sont faciles à éviter. La plantation en butte évite les excès d’eau et la pourriture des racines. Le film de paillage protège les fruits, et évite la levée des mauvaises herbes.
En revanche, limaces et escargots sont friands de fraises ! Un paillage, (ou surpaillage) avec des aiguilles de pins évitera la venue des gastéropodes.
De façon préventive, en fin d’hiver et tout au long de la saison si besoin, ôtez les feuilles jaunes, sèches ou abîmées.
Les pulvérisations de purin de prêles stimulent la vitalité de la plante.
La pose d’un filet à petites mailles évitera nos amis à plumes de picorer les récoltes.
La suppression des stolons permet d’avoir une récolte plus abondante.

Le conseil botanic

Les fraisiers restent au même endroit 4 à 5 ans. Ensuite il faut les changer de place.

Crédits Photos : ©Arnaud Childeric / ©Shutterstock

Notre sélection de fraisier :

Vous aimerez aussi

© 2017 botanic® - v.0.1.0.0