Veuillez patienter...

Objectif jardinage au naturel : comment recycler ses déchets du jardin ?

La taille régulière des plantes, arbres et arbustes du jardin est une opération bien connue des jardiniers. Si elle aide nos plantations à se sentir bien et belles dans leurs racines, elle produit aussi un certain nombre de déchets. Brindilles, branches et feuillages retirés sont pourtant de véritables trésors cachés pour tous ceux qui se lancent dans le jardinage au naturel. Broyer ses déchets de jardin permet de réduire leur quantité, mais ce geste vert nous réserve bien d'autres surprises…
Broyer ses déchets : des avantages qui ne manquent pas

Broyer ses déchets : des avantages qui ne manquent pas

Avant de mettre directement nos déchets organiques dans la poubelle dédiée ou d'intégrer entières au compost nos branches de taille, testons quelques astuces infaillibles pour jardiner au naturel !

Après un broyage dans les règles de l'art, les déchets du jardin sont moins volumineux, plus faciles à manipuler et accélèrent le processus naturel de dégradation du compost.

Ces branches de taille représentent en effet souvent des déchets encombrants qu'il est intéressant de réduire avant de les ajouter au compost !

En plus, les bactéries et champignons qui travaillent activement au compostage ont plus de facilité à dégrader des déchets de taille broyés.

N'oublions pas non plus que nos déchets du jardin broyés peuvent être valorisés à l'état brut en servant de paillis au pied de nos haies, rosiers, plantes vivaces et autres plantations gourmandes.

Broyeur : quelle est la meilleure option ?

Première étape utile avant de passer au broyage ?

Le tri ! Les branches et parties grossières issues du taillage ou de l'élagage peuvent passer par la case broyage, mais leur épaisseur orientera le choix du broyeur en termes de puissance et de système de coupe.

Les feuillages et branchages souples conviennent parfaitement à un petit broyeur traditionnel, équipé d'un système classique de coupe à lames ou plateau. Un sécateur électrique peut aussi tout à fait convenir pour réaliser des petits tronçons à partir de déchets de taille modeste.

Dans le cas d'une taille plus imposante, avec des branches moins souples pouvant aller jusqu'à 4 cm de diamètre, l'utilisation d'un broyeur électrique plus robuste s'impose. Une puissance de 2 200 W est un bon début !

Enfin, les bois durs et plus épais nécessitent un système de coupe supérieur. Disponible dans nos jardineries Botanic®, le broyeur de végétaux Bosch 2 500 W a été spécialement conçu pour une capacité de coupe pouvant atteindre les 4,5 cm de bois dur.

Quand le broyat devient paillis !

Quand le broyat devient paillis !

En faible quantité, le broyat obtenu est une solution très intéressante pour équilibrer les déchets trop mous et trop humides de la cuisine dans le compost. Mais il est recommandé d'utiliser le plus gros du broyat pour constituer un paillis.

Comme dans la nature, ces restes de brindilles, feuilles et branchages peuvent être posés sur le sol autour des plantations. Les bactéries, champignons et insectes décomposeurs s'activent alors pour transformer ce broyat en humus riche en nutriments et stable.

La terre en profite pour s'assouplir, s'enrichir et nourrir abondamment nos plantations alentour. Petit bonus : ce paillis 100 % « made in nous » sert de maison aux insectes utiles et protègent nos plantations des mauvaises herbes.

En plus d'être bon pour nos sols, ce broyat réduit nettement le nombre de trajets jusqu'à la déchetterie.

C'est en constatant ces nombreux avantages que le Québec a décidé de créer une nouvelle technique de restauration des sols dégradés et pauvres via la valorisation du broyage de jardin : le BRF (bois raméal fragmenté).

Notre sélection de produits

Vous aimerez aussi

© 2017 botanic® - v.0.1.0.0