Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Oiseaux gourmands du jardin : une mangeoire pour les nourrir

Oiseaux gourmands du jardin : une mangeoire pour les nourrir

Quand l’hiver pointe le bout de son nez, les oiseaux se montrent plus discrets. Ces acrobates et chanteurs du jardin craignent les périodes froides et peinent à se nourrir. Pour leur rendre service et protéger cette précieuse biodiversité, créons-leur un petit coin gourmand et aidons-les à passer l’hiver. Si la chance nous sourit, nous verrons peut-être réapparaître certaines espèces communes, pourtant aujourd’hui menacées…
Des besoins alimentaires communs à tous

Des besoins alimentaires communs à tous

Une fois bien installé, l’automne rafraîchit nettement l’atmosphère. Pour les oiseaux, l’approche de l’hiver fait diminuer leurs réserves alimentaires. Même en cas d’hiver doux, les baies, les graines et les insectes sont moins présents. Conclusion ? Le cycle de la vie est ralenti. Nos élégants chanteurs de jardin et de balcon se retrouvent donc à court de nourriture. Pour eux, l’hiver est bien plus dur à affronter sans réserves et sans énergie.

Contrairement aux idées reçues, le pain sec ne leur apporte rien, si ce n’est un sentiment de satiété. Pour être sûrs de ne pas se tromper, mieux vaut tout miser sur un apport en incontournables graines, fruits et graisses.

L’alimentation riche en lipides répond aux besoins de tous les oiseaux en hiver. Une pâte contenant de la graisse, des fruits secs et un mélange de graines est une valeur sûre. Elle peut être distribuée de la mi-novembre à la mi-mars.

Quel régime pour quelle espèce ?

Les oiseaux du jardin apprécient tous un apport en lipides, graines et fruits, mais certaines espèces ont leurs propres spécificités et exigences :

  • Les moineaux ne consomment pas les graines de tournesol. Comme les grives et les merles, ils ne se nourrissent pas en hauteur mais au sol et apprécient les fruits.
  • Les mésanges et les sittelles raffolent des graines de pastèque. Elles apprécient aussi les cacahuètes non salées et les graines de tournesol. En revanche, elles préfèrent se nourrir en hauteur.
  • Le rouge-gorge est un grand amateur de graines en tout genre qu’il consomme par terre ou sur des plateaux.
  • Les moineaux, pinsons, bruants, merles, tourterelles et autres espèces se nourrissant au sol aiment le maïs concassé, le blé et l’orge.
  • Le verdier, le merle et la mésange se régalent de baies et de fruits.

Les graines de chanvre et de melon peuvent être données à tous les oiseaux. Il est également indispensable de leur laisser de l’eau tiède à disposition. Attention à utiliser un contenant de maximum 3 cm pour éviter les noyades.

nourrir-les-oiseaux-du-jardin_30
Le choix de la mangeoire

Le choix de la mangeoire

Pour répondre aux attentes des différents oiseaux du jardin, il existe trois types de mangeoires spécifiques :

  • Mésanges, sittelles : ces oiseaux aiment manger en se fixant à des grilles en hauteur. Suspendues, les mangeoires à cacahuètes et les mangeoires à graisse répondent parfaitement à leurs attentes.
  • Pinsons, rouges-gorges et autres petits oiseaux : une mangeoire posée au sol mélangeant fruits, graines et insectes est parfaite pour ces petits oiseaux. Seules les petites espèces peuvent se poser sur leur bord étroit.
  • Mésanges, sittelles, verdiers, moineaux : complète, la mangeoire dite « mixte » comprend une mangeoire à graines classique et un indispensable pain de graisse. Elle convient à de nombreux oiseaux.

Dernière étape ? La mangeoire doit être installée dans un coin tranquille, à l’abri des prédateurs, et en particulier des chats ! Il est possible de la poser sur un rebord de fenêtre ou de la suspendre à une branche.

Bon nourrissage !

Notre sélection
Nos conseils
×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0