Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Bruyères : un camaïeu de couleurs qui dure 365 jours par an

Bruyères : un camaïeu de couleurs qui dure 365 jours par an

Quand le soleil pointe le bout de son nez et illumine nos jardins d'automne, il y a une plante qui vole la vedette à toutes ses voisines et offre un panaché de couleurs chatoyantes : la bruyère. Le délicat feuillage de celle-ci est souvent utilisé comme couvre-sol, car persistant, et a la particularité de fleurir tout l'année (ou presque). Rustique mais toujours sur son trente et un, la bruyère et ses différentes variétés n'ont pas fini de nous surprendre…
De la jardinière au massif d'automne : quelle variété de bruyère choisir ?
Parce qu'elle est plus large que haute, la bruyère est très souvent utilisée pour donner du volume et de la couleur aux massifs. Cette plante facile à vivre se plaît aussi en jardinière, du moment qu'elle est chouchoutée.

Il existe principalement deux grandes variétés de bruyère : l'Erica et la Calluna

 

La Calluna vulgaris est l'une des plus répandues dans nos massifs et jardinières, car elle offre une robustesse sans pareille et une floraison automnale intense. De l'été à l'automne, elle donne naissance à de jolies clochettes qui se déclinent du blanc au vieux rose en passant par des violets plus soutenus selon les variétés. La Calluna vulgaris, ou bruyère commune, grimpe un peu plus haut que sa cousine l'Erica carnea et atteint souvent les 30 à 40 cm de hauteur.

De son côté, l'Erica se décline en de nombreuses sous-variétés, telles que la petite carnea ou la darleyensis. Aussi appelée la bruyère des neiges, la carnea ne mesure pas plus de 30 cm de haut, mais s'étale et devient très dense, ce qui fait d'elle un couvre-sol parfait. Elle a l'avantage de fleurir tout l'hiver et décore nos jardins endormis de ses clochettes rose fuchsia.

 

 

 

 

Contrairement à l'Erica carnea et à la Calluna vulgaris, la darleyensis n'est pas un arbrisseau. C'est un arbuste atteignant facilement les 60 cm de haut et fleurissant de la fin de l'automne jusqu'au printemps. Elle a la particularité de bien s'adapter aux sols calcaires, ce qui n'est pas le cas des autres bruyères.

 

Finalement, les variétés de bruyère sont toutes plus séduisantes les unes que les autres. Notre choix doit être influencé par nos besoins (en massif, en jardinière), mais aussi par nos envies en matière de périodes de floraison.

 

Côté esthétique et couleurs, les Calluna et les Erica ont toutes de vrais points forts. Pour les départager et nous donner une idée plus précise de leurs atouts, rendez-vous dans nos jardineries Botanic® !

1, 2, 3… Plantons ! Quel sol pour nos bruyères ?

1, 2, 3… Plantons ! Quel sol pour nos bruyères ?

Le début de l'automne est une excellente période pour se lancer dans la plantation de bruyères. Elles illumineront nos jardins hivernaux et nos jardinières jusqu'au printemps et profiteront d'une plantation et d'une installation progressive hors gel.

Pour s'épanouir et s'étaler, la bruyère a besoin de 30 cm de libre tout autour d'elle. Dans un pot, elle doit pouvoir puiser ses éléments nutritifs dans un sol de minimum 20 cm de profondeur.

Côté orientation, notre belle bruyère dévoile toute sa beauté lorsqu'elle est placée dans un espace ensoleillé ou à mi-ombre.

Comme son nom l'indique, la bruyère apprécie la terre… de bruyère ! A l'exception de la darleyensis, ses principales variétés ont besoin d'un sol acide, frais et bien drainé. Les sols calcaires sont donc à éviter.

Pour les aider à se développer, un apport d'engrais organique spécial plantes de terre de bruyère est un plus, surtout au moment clé de la plantation.

Pour un automne chatoyant, à nous de jouer !

Crédit photo : ©iStock

Notre sélection de produits

Vous aimerez aussi

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0