Veuillez patienter...

Installer des tuteurs pour les grandes vivaces

Les vivaces de grande taille ont tendance à s'incliner, voire à s'affaisser ou s'écrouler au moindre coup de vent, sous les fortes pluies ou simplement sous le poids des fleurs. Il ne faut pas négliger le tuteurage, afin d'éviter les catastrophes.

Décidez quelles plantes ont besoin d’être soutenues. Si votre expérience des années antérieures ne suffit pas, voici quelques végétaux qui nécessitent, en principe, d’être tuteurées : delphiniums, galégas, grands asters, grandes sauges (Salvia uliginosa, par exemple), pivoines, rose trémière, dahlias...

Choisissez le mode de tuteurage, discret ou bien, au contraire, presque artistique : bambous, fers à béton, branches de noisetiers, grillage à mailles fines...

Osez un tuteurage original : barre à rideau à boules, tête de lit en métal...

Un tuteur classique, c’est souvent dangereux : en vous baissant vers une plante, vous risquez de ne pas le voir et de vous blesser. Posez à l’extrémité des petits pots en terre cuite, renversés, ou tout autre objet : oiseau en métal, grenouille en bois, décoration en terre cuite...

Tuteurez suffisamment tôt afin que les plantes se développent harmonieusement autour du support. Enfoncez le tuteur choisi à 5 à 10cm de la plante, à l’arrière. Dès que la plante mesure 30 à 40cm, entourez-la de raphia, et liez le raphia au tuteur. Recommencez la même opération au fur et à mesure de la croissance, tous les 30 à 40cm. Il existe des tuteurs télescopiques que l’on déplie au fil de la croissance de la plante. Certaines plantes, comme les hémérocalles ou les marguerites, très touffues, constituent un bon support naturel, pour les lis et les glaïeuls, par exemple.

Crédit photo : Arnaud Childeric

Installer des tuteurs pour les grandes vivaces

© 2017 botanic® - v.0.1.0.0