Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Des plantes carnivores à la maison

Des plantes carnivores à la maison

Ces plantes qui avalent tout cru les insectes et autres bestioles sont tout simplement fascinantes, et il est même possible d’en avoir chez soi, en intérieur, même si elles ont des besoins bien particuliers. En effet, le spectacle offert par les plantes carnivores se mérite !
Des plantes vraiment fascinantes

Des plantes vraiment fascinantes

Avoir des plantes carnivores à la maison, c’est pouvoir apprécier toute l’ingéniosité de la nature !

Ces plantes ont évolué grâce à leur milieu d’origine (qu’il s’agisse de marais, de tourbières de sous-bois ou encore de zones rocheuses) dont les sols étaient trop pauvres pour les alimenter en sels minéraux. Elles ont donc dû les trouver naturellement, en se nourrissant d’insectes, de vers et autres protozoaires.

Mieux encore, les plantes carnivores n’avalent pas tout et n’importe quoi. Prenons l’exemple de la célèbre « attrape-mouche », ou Dionée (Dionaea muscipula à l’état sauvage). Elle capte ses proies à l’aide de poils sensitifs situés dans les lobes de ses feuilles. Mais elle attend un second contact pour se refermer, ainsi certaine qu’il s’agit là d’un insecte et non d’une simple poussière. Elle « vérifie » également que sa proie est comestible avant de se fermer complètement et de la digérer.

Des besoins bien spécifiques

Étonnantes et fascinantes, les plantes carnivores ont des besoins bien spécifiques. En avoir chez soi, c’est d’abord pouvoir leur apporter les conditions les plus proches possibles de leur milieu naturel. Plantées dans des pots de très grande taille, d’au moins 40 cm de profondeur, ces plantes ont tout d’abord besoin de lumière, mais pas forcément d’un soleil direct.

 

Il faut aussi pouvoir les installer dans un environnement humide et dans des pièces assez fraîches, dont la température peut évoluer en fonction des saisons, d’où l’intérêt, bien souvent, du terrarium. Quant au substrat utilisé, il sera bien évidemment le plus pauvre possible en éléments nutritifs.

Des plantes carnivores comme les Népenthès, originaires des forêts d’Asie du Sud-Est, évolueront bien dans un mélange composé de 50 % de sphaigne vivante, 20 % de vermiculite, 20 % de sable et 10 % d’écorces stabilisées.

De leur côté, les plantes dites de marécages, comme les Dionées ou les Sarracénies, sont à planter avec 70 % de tourbe blonde pour 30 % de sable. L’arrosage des plantes carnivores, exclusivement avec de l’eau de pluie ou déminéralisée, est l’élément clé de leur entretien. Leur terre doit en effet être toujours humide, mais jamais détrempée.

 

Globalement, l’arrosage se fait quotidiennement en été, régulièrement au printemps et à l’automne et il doit être sensiblement réduit en hiver. Les plantes observent une période de dormance, au cours de laquelle il est d’ailleurs préférable de les déplacer dans un endroit frais (un garage par exemple). Deux autres (grosses) erreurs sont à éviter par les personnes ayant des plantes carnivores à domicile : utiliser de l’engrais et les nourrir soi-même. Et oui, elles risquent « l’indigestion » et leur feuillage pourrait noircir.

Quelles plantes carnivores en intérieur ?

Que vous préfériez les plantes à pièges dits actifs (à mâchoires, à mucilage ou par aspiration) ou passifs (à urnes, à nasses…), mieux vaut d’abord choisir votre plante carnivore en fonction de ses facultés à s’adapter à un environnement intérieur.

Pour vous aider, en voici trois exemples :

 

  • Les Népenthès, aux tiges et aux urnes spectaculaires, pouvant mesurer jusqu’à 15 cm de diamètre, vont bien s’accoutumer dans une salle de bains lumineuse ou un terrarium.
  • Les Dionées et leurs pièges à mâchoires peuvent aussi supporter une vie en intérieur, à condition d’avoir une pièce très fraîche (moins de 15 °C) pour l’hiver.
  • Les Amphores des marais (Heliamphora), très appréciées pour la couleur rouge vif de leurs pièges, acceptent des températures entre 10 et 35 °C. Une seule obligation : que celle-ci varie d’une dizaine de degrés entre le jour et la nuit.
des-plantes-carnivores-a-la-maison_4

Il existe sur notre planète plus de 600 espèces de plantes carnivores. Pour la rentrée, Botanic® vous propose d’en découvrir certaines. Demandez conseils à nos experts pour connaître celle que vous pourriez adopter !

 

Crédit photo : ©Loïc Lagneau

notre sélection de plantes carnivore

vous aimeriez aussi

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0