Livraison offerte à partir de 89€ jusqu'au 17/06 inclus (uniquement pour les commandes botanic.com) | Click & Collect : retrait gratuit en magasin en 2h

Arrosage au jardin : adoptez les bonnes pratiques


Ne pas gaspiller l’eau est un des gestes essentiels pour un jardin durable ! 6% de l’eau domestique que nous consommons est destinée à l’arrosage. Un pourcentage bien trop élevé pour une ressource si précieuse qu’est l’eau. Côté facture, le budget consommation d'eau pour le jardinage peut très vite s'envoler si nous arrosons trop ou avec un système non adapté. Pour préserver l’environnement et faire des économies, découvrez-vite les réflexes anti gaspi à adopter !

Récupérer l'eau de pluie Une démarche écologique et économique

Un récupérateur d'eau de pluie installé dans un jardin, un arrosoir à côté qui est en train d'être rempli
L’eau de pluie à température ambiante et peu calcaire est idéale pour vos plantations ainsi que pour vos plantes d’intérieur. Installez un récupérateur d’eau pour collecter les eaux de pluie et utilisez-les pour arroser les plantes du potager, les plantes ornementales, les plantes d'intérieur et votre gazon.

Plusieurs modèles de récupérateurs à eau existent, avec des fonctionnements et des capacités variés selon les besoins. Même si vous n’avez qu’un balcon, vous pouvez faire le choix d’un modèle adapté aux petits espaces.

Ameublir la terre Pour favoriser une rétention d'eau optimale

Un homme dans son potager est en train de retourner sa terre avec sa fourche
Ameublir la terre régulièrement permet une meilleure filtration de l’eau. En effet, travailler la terre en surface est nécessaire pour rendre le sol plus souple, plus aéré et ainsi permettre à l’eau de mieux s’infiltrer et de moins s’évaporer. En cas de forte pluie, cela va également réduire le risque de ravinement.

L’ajout de paillage permet également de réduire l’évaporation de l’eau et de maintenir la terre humide. Une terre ameublie, nourrie et paillée donne à l’arrosage toute son efficacité et réduit donc les besoins en eau. À lire aussi : Quel paillage utiliser pour quelle culture ?

Arroser au bon moment Pour maximiser son efficacité

Un arrosoir posé sur la terre d'un potager humide
D’octobre à fin mai, un arrosage matinal permettra à l’eau de bien pénétrer dans le substrat avant la fraîcheur de la nuit.

De juin à septembre, privilégier l’arrosage en dehors des heures les plus chaudes permettant de limiter l’évaporation de l’eau.

Arroser le soir est donc idéal en cas de fortes chaleurs. Vous pouvez également opter pour des systèmes peu consommateurs d’eau tels que le goutte à goutte ou le tuyau micro-poreux, dotés de programmateurs, Ils permettent un arrosage à la surface de la terre, au plus proche des végétaux et délivreront aux végétaux la juste quantité d’eau nécessaire en fonction de leurs besoins.

Enfin sachez qu’avant toute chose il vous faudra adapter vos cultures et vos plantes à votre situation géographique et aux conditions climatiques locales. Il existe des plantes peu gourmandes en eau : à votre disposition, de nombreuses variétés d’annuelles et de vivaces, comme les cactées, dipladénia, sauge, solanum, pourpier, ficoïde, géranium zonal, immortelle, gaura, graminées, sedum…

Nos systèmes d'arrosage

économes en eau

Déposer du paillage L'art de conserver l'humidité du sol

Un homme qui est en train d'arroser son sol recouvert de paillis
Le paillage est une couche de matériau protecteur à déposer sur le sol permettant de conserver l’humidité du sol et sa fraîcheur. C’est le champion toutes catégories des bonnes pratiques utiles : il limite l’évaporation de l’eau et donc l’arrosage, il évite le désherbage, il améliore la vie du sol et il évite le tassement de la terre.

Vous retrouverez dans votre magasin botanic® un large choix de paillage végétaux à base de chanvre, d’écorce de pin ou même de chips de coco ! Découvrez également notre conseil sur les différents paillages, adaptés aux différentes cultures.
Un schema montrant les meilleurs moments pour arroser en fonction de la période de l'année et du moment de la journée

Économiser l'eau au potager La parole de Valéry et Laëtitia

Miniature youtube économiser l'eau au potager
Valéry Tsimba, autrice du livre "Mon balcon nourricier en Permaculture" accompagnée de Laëttia notre experte du jardin botanic® vous présentent des solutions pour économiser l'eau au potager :
Les gestes écolo lors de la plantation et en culture pour ne pas perdre d’eau : drainage, paillage, technique du griffage, choix du meilleur substrat, utilisation des Oyas à enterrer pour une diffusion progressive de l'eau...

Nos conseils d'experts

Pour vous accompagner et faire fleurir vos projets !

Le Club Botanic - carte de membre

Et si vous nous rejoigniez au club ? 4 bonnes raisons d'adhérer

  • Une offre de bienvenue de -10% Une offre de bienvenue de -10%
  • Des bons d'achat 300 points = 5€ Des bons d'achat 300 points = 5€
  • Des journées Club -15% toute l'année Des journées Club -15% toute l'année
  • Avantage croquettes 9 achetées = 1 offert Avantage croquettes 9 achetées = 1 offert
Je rejoins le Club
Botanic®, les jardineries expertes du végétal depuis 1995.