Veuillez patienter...

Petit guide pour une plantation de rosiers réussie

Élégant, romantique, décoratif et rustique, le rosier est un incontournable du jardin. Grimpant, buisson ou couvre-sol, miniature ou à grandes fleurs, pastel, flashy ou parfumées… Il y en a pour tous les goûts !

Pour qu’un rosier s’épanouisse et nous fasse profiter de tout son potentiel, encore faut-il réussir sa plantation. S’il est bien installé, il sait se montrer très généreux. Reprise et floraison n’en seront que plus belles !

Choisir la bonne période

Choisir la bonne période

Un rosier en forme est un rosier bien enraciné. Pour que cette étape fondamentale se passe dans les meilleures conditions possibles, mieux vaut se fier au calendrier. Idéalement, la température ambiante doit être stable, ni trop fraîche, ni trop douce. L’humidité est quant à elle très importante pour garantir une bonne prise des racines avant les premiers jours de l’hiver.

L’automne est la période parfaite pour planter ses rosiers. Pour laisser le temps aux racines de se développer, il est préférable de ne pas attendre la fin de la saison et les premières fraîcheurs pour se lancer dans la plantation.

Les rosiers en conteneur ou en pot peuvent être plantés de septembre à mai, à condition de beaucoup les arroser.

Quel emplacement pour un rosier bien dans ses racines ?

Les rosiers ne supportent pas l’eau stagnante et ont donc besoin d’un sol drainant. De plus, l’humidité trop importante les fragilise et favorise l’apparition de maladies. Certaines zones du jardin et certains sols sont donc plus propices à leur plantation.

Qui dit rosier dit grand soleil ! L’emplacement doit donc être bien ensoleillé pour lui permettre de s'épanouir.

Attention, le cas de la plantation en massif ou en haie est particulier. En poussant, les autres arbustes pourraient faire trop d’ombre au rosier et l’empêcher de s’épanouir.



planter-ses-rosiers_30
Bien préparer sa plantation

Bien préparer sa plantation

S’il est évident qu’une bonne plantation garantit l’épanouissement du rosier, la préparation a un rôle essentiel à jouer. Le rosier, et surtout sa motte, doivent être trempés dans de l’eau durant toute la phase de préparation du sol :

Rosier buisson et rosier couvre-sol

Creuser un trou de 40 cm de côté et de profondeur.

Rosier grimpant

Creuser un trou de 50 cm de côté et de profondeur.
Mélanger la terre retirée à 20 % de compost ou d’engrais organique spécial rosier.
Verser 5 cm de ce mélange au fond du trou.

Zoom sur les étapes de plantation
Étape 1

Poser la motte du rosier (couvre-sol ou buisson) au même niveau que le sol. Dans le cas d’un rosier grimpant,veiller à incliner le rosier vers son support.

Étape 2

Combler le trou avec la terre retirée restante et former une cuvette tout autour du rosier.

Étape 3

Tasser la terre avant d’arroser abondamment, plusieurs fois si nécessaire. La plantation de rosiers en bac a ses propres codes. Les rosiers couvre-sol conviennent par exemple parfaitement à un pot ou un bac profond. Le drainage doit être facilité par une couche de gravier. Vient ensuite se poser un mélange de terre pour arbustes & plantes à massif et d’engrais pour rosier et fleurs botanic®. Attention à bien arroser le rosier pendant les premiers mois et à le mettre à l’abri du froid en hiver.

Prochaine étape ?

Découvrir la gamme de rosiers botanic® et trouver celui qui sublimera nos jardins à la belle saison !

Notre sélection de rosiers grimpants

Notre sélection de rosiers pour massifs

Vous aimerez aussi

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0