Veuillez patienter...
  • botanic®
  • L’observation des oiseaux, de l’envie à la passion, une question de méthode

L’observation des oiseaux, de l’envie à la passion, une question de méthode

L’ornithologie peut concerner tout un chacun. Nous pouvons observer les oiseaux dans notre jardin, ou décider de chercher le site naturel le plus propice à la découverte de certaines espèces. C’est une activité qui peut très rapidement se transformer en véritable passion, et quand on part avec sa paire de jumelles, on peut faire de ce moment un instant à partager en famille ou entre amis. Les enfants apprécient cette manière originale de découvrir la nature et les animaux.
L’observation des oiseaux est donc possible partout, et sur son balcon comme dans son jardin, nous pouvons tous, en apprenant à identifier les besoins de ces volatiles sauvages, contribuer à leur protection et donc participer à l’enrichissement de cette biodiversité.
Seul ou en famille, près d’un étang ou sur sa véranda, comment faciliter l’observation des oiseaux ?

L’observation des oiseaux, le guide de l’ornithologue débutant en 4 questions
Où ? Jardin ou nature à chacun son site d’observation

Le lieu d’observation est essentiel, et tout va dépendre de votre objectif. Dans votre jardin, les oiseaux communs seront aisément observés, alors qu’il vous faudra privilégier les lacs et les zones humides pour les oiseaux d’eau. Des cartes ornithologiques existent et de nombreuses associations locales, mais aussi la LPO, dont Botanic est partenaire, peuvent répondre à vos interrogations.

Quand ? L’idéal, tôt le matin au Printemps

C’est au printemps, qu’une grande majorité des oiseaux se montre la plus active. Nous sommes alors en pleine période de nidification, et entre la recherche d’un partenaire, l’alimentation des oisillons, les oiseaux sont en pleine activité. L’été, quant à la lui, permet d’observer les plus jeunes volatiles mais aussi d’assister au renouvellement des plumes chez de nombreuses espèces. En Automne, les oiseaux migrateurs tiennent la vedette.
Dans la journée, mieux vaut sortir aux premières heures du jour, période durant laquelle les oiseaux partent chercher leur nourriture et inspectent leur territoire. La journée, l’activité se réduit considérablement pour connaître un nouveau pic dans les heures précédant le crépuscule.

Comment ? Une tenue confortable et une paire de jumelles

Si la tenue de camouflage n’est pas indispensable, mieux vaut éviter les couleurs trop criardes et les vêtements trop voyants. Il faudra vous équiper avec une paire de jumelles et/ou une longue vue.
Conservez sur vous un carnet avec les croquis qui vous aideront à identifier rapidement les différentes espèces. Si vous êtes avec des enfants, ces derniers s’empresseront de trouver de nouveaux oiseaux, alors laissez-les goûter aux joies de l’observation naturelle.

Pourquoi ? Plaisir ou vocation scientifique ?

Vous pouvez observer les oiseaux pour le simple plaisir, ou pour initier vos enfants. Mais vous pouvez aussi nourrir une ambition plus structurée, voire participer à l’une des animations de recensement ou d’observation organisées par une association notamment, comme par exemple le comptage national des oiseaux de Jardin.

Quels sont les oiseaux que vous pouvez observer ?

Des milliers d’oiseaux différents peuvent être observés en France, d’autant plus que certaines régions de France comme la Vendée et le littoral aquitain offrent la possibilité d’observer le vol des oiseaux migrateurs.
Facilement reconnaissable par ses deux couleurs (noir et blanc), la pie est un des oiseaux les plus communs en France. Plus petit (environ 25 cm), le merle se caractérise par une couleur noire et un bec orangé pour le mâle (et une teinte brune pour la femelle). C’est un oiseau, que l’on rencontre beaucoup dans nos jardins.
La mésange bleue se distingue facilement avec sa calotte bleue et un trait sourcilier noir sur fond blanc. Comme la mésange charbonnière, son ventre et sa poitrine sont bleus.
La poitrine orange du Rouge gorge est un signe distinctif facile à reconnaître. C’est un oiseau très territorial, et pour marquer les limites de son espace, le rouge gorge chante, d’où ces sons mélodieux qui l’accompagnent fréquemment.
On peut confondre en été l’étourneau sansonnet avec le merle même si son bec est plus pointu et sa queue plus courte. En revanche, en hiver, l’étourneau a changé de plumage, qui est désormais reconnaissable puisque ponctué de blanc.

observer-les-oiseaux_50

Notre sélection

Vous aimerez aussi

×

Mon magasin click & collect

Vous êtes sur le point de quitter votre magasin

Tous les produits affichés ne seront pas proposés en Click&Collect

Votre panier actuel sera perdu !

J’opte pour le click & collect

et je retire ma commande en 2H dans mon magasin botanic®

    Recherche en cours...

    La localisation du navigateur est désactivée. Veuillez l'activer afin de pouvoir utiliser la fonction "Me localiser".

    Je continue mes achats en ligne

    et je reçois mes produits chez moi ou en point relais

    Trouver un magasin

    Vous êtes sur le point de choisir le magasin

    Tous les produits affichés seront ceux proposés par ce magasin

    Votre panier actuel sera perdu !