Veuillez patienter...

Les bambous, plantes exotiques

Qu'y a t' il de plus exotique qu'un bambou ? Cette graminée au feuillage persistant, naine ou géante, au bois coloré, dure et souple à la fois, apporte une touche d’exotisme dans votre jardin ou sur votre terrasse.

Vous serez séduit par les chaumes colorés de jaune, vert, ou noir des Phyllostachys géants, avec leur feuillage vert, parfois marbré de jaune ou de blanc.

les-bambous-plantes-exotiques_2

Pour une culture en bac, choisissez les Fargesia, qui peuvent aussi former de belles haie de 2 à 3 mètres plantés en pleine terre.

Pleioblastus pumilus est un bambou nain de 50 à 80 cm de haut ; Il est excellent en bordure, en bac, au soleil ou à mi ombre. Un coup de cisaille en fin d'hiver et il repart avec un feuillage encore plus beau et plus dense. Sa variété « Variegatus » est panachée.

 Fargesia nitida est le bambou idéal pour une haie de pleine terre mais aussi pour marquer une séparation sur une terrasse. Il est persistant, vert, d'une hauteur de 2 à 4 mètres, pousse en touffe sans faire de rhizomes envahissants et résiste jusqu'à moins 25°C !

Fargesia murielae possède les mêmes caractéristiques que nitida mais avec des chaumes plus claires

Comment planter le bambou ?

Comment planter le bambou ?

La plupart des  bambous sont traçants. Ils émettent des tiges rampantes (les rhizomes) juste sous la surface du sol, comme le font les iris mais plus intensément. Vous devez prendre quelques précautions à la plantation.

Les bambous traçants seront contenus dans un trou de plantation bordé d'une barrière anti-rhizomes. Cette précaution évitera aux bambous d'aller coloniser un espace qui ne leur est pas dédié.

Certains bambous ne sont pas traçants. Ils poussent en touffe et sont plus faciles à maîtriser dans un petit espace. Ce sont les bambous “cespiteux”.

  1. Trempez la motte dans un seau d'eau afin de bien la mouiller.
  2. Dépotez le bambou. Pour vous aider, n’hésitez pas à couper le conteneur en évitant de blesser rhizomes et racines
  3. Creusez soit un trou par pied pour les bambous non traçants, soit un trou d'environ 60 cm de profondeur pour les espèces traçantes.
  4. Positionnez la barrière anti-rhizomes sur les bords du trou, légèrement inclinée vers l'extérieur. La barrière doit dépasser de 10 à 15 cm la surface du sol pour freiner les rhizomes supérieurs. Le bambou est un grand voyageur...
  5. Ajoutez dans le fond du trou un mélange de terre, sable et terreau de plantation
  6. Positionnez les bambous tous les mètres pour les espèces traçantes. Comptez entre 50 et 70 cm pour les autres espèces.
  7. Rebouchez les trous
  8. Ajoutez du compost mûr ou de la corne broyée
  9. Arrosez bien

Comment entretenir le bambou ?

Les bambous poussent dans pratiquement tous les sols, pour peu qu'ils aient suffisamment d'eau sans être stagnante en hiver.

Arrosage :

L'arrosage doit être constant. Si l’excès d'eau peut être néfaste, un manque d'eau est vite arrivé. Les feuilles s'enroulent puis sèchent. Le risque est d'autant plus grand lorsqu'il s'agit de plantes en pot. C'est pourquoi il est bon de choisir des contenants d'un grand volume afin de bénéficier d'une réserve d'eau plus importante. Néanmoins, un coup de sec ne signifie pas la mort de la plante. Le bambou est coriace !

 

Taille :

Les grands bambous font des chaumes remarquables par leurs couleurs et leur solidité. Ils servent de tuteurs ou de tiges décoratives. Coupez avec un sécateur ou une petite scie les chaumes les plus vieux, ceux qui se trouvent au centre de la touffe.

Les bambous nains sont coupés court en fin d'hiver si le feuillage est abîmé, de façon à favoriser la pousse de nouveaux chaumes

Protection :

Le paillage en été est bien efficace pour freiner l'évaporation et ainsi éviter les coups de secs.

Les bambous ne craignent pas le froid en revanche la neige fait plier les chaumes et peut les endommager. Secouez-les souvent pour les alléger.

 

 

 

Fertilisation :

Vous pouvez mettre du compost mûr en automne et de la corne broyée. De plus, un apport deux à trois fois dans la saison, entre mars et septembre, de sang desséché donne un coup de fouet à la pousse du bambou.

Le Conseil Botanic

Un système d'arrosage goutte à goutte, ou l'utilisation d'un tuyau poreux apportent une irrigation régulière et douce.

Notre sélection de bambous

Vous aimerez aussi

© 2017 botanic® - v.0.1.0.0