Veuillez patienter...
  • Botanic
  • Le combattant du Siam : champion du ring en bac

Le combattant du Siam : champion du ring en bac

Majestueux mais belliqueux, Betta splendens ne supporte pas la concurrence. À tel point qu'il vaut mieux lui offrir une vie solo en bac

Le combattant du Siam n'a pas été baptisé au hasard. D'une part, parce qu'il est originaire du Sud-Est asiatique ; d'autre part, parce que c'est un pugnace. Du genre matador : un mâle n'hésitera pas à tuer tout congénère qu'il rencontrerait sur son passage.

Les variétés d'élevage ont d'ailleurs été sélectionnées pour leur agressivité et leur combativité. En effet on les utilisait à l'origine, en Asie, comme poissons de combat en pariant sur leur victoire, l'équivalent aquatique des combats de coqs.

À force de sélections, les variétés domestiques de Betta splendens n'ont plus grand chose à voir avec la forme naturelle de l'espèce, de couleur brunâtre et dotée de nageoires courtes. Rouge vif, vert, turquoise, violet, rose, caramel, blanc, jaune, orange : les robes se déclinent en de multiples coloris chatoyants, tandis que les voiles, des nageoires très développés chez le mâle, existent en une multitude de formes. Chic et vif, le combattant du Siam !

Secret de survie

Présent à l'état sauvage dans les eaux stagnantes et boueuses des fossés et des rizières, le combattant peut survivre dans des milieux aquatiques très pauvres en oxygène dissous. Son secret : il est capable d'aspirer l'air atmosphérique grâce à un organe particulier situé au-dessus des branchies, le labyrinthe. Ainsi s'explique cette étrange habitude qu'ont les combattants d'aller régulièrement en surface... Pour cette raison, il faut bien faire en sorte de laisser suffisamment d'espace entre la surface de l'eau et le couvercle de l'aquarium, et s'assurer que l'air puisse se renouveler.

Mauvais nageur, le combattant du Siam sera d'autant plus à l'aise dans un bac où la profondeur d'eau reste inférieure à 30 centimètres environ. Par contre, il n'est pas nécessaire d'avoir un système de filtration, à condition de changer régulièrement l'eau, un quart du volume du bac deux fois par semaine.

Quant à la taille de l'aquarium, optez pour un bac de 7 à 20 litres. Même si ce poisson peut se contenter de bien moins, c'est un minimum pour lui assurer un certain bien-être.

Cohabitation difficile

Voire impossible... Deux mâles combattants mis en présence se crêpent le voile jusqu'à ce que mort s'ensuive. La vie de couple n'est guère plus sereine, et deux femelles cherchent souvent la querelle. Mieux vaut donc garder son Betta solitaire. À la rigueur, quelques crevettes de taille suffisante (4 cm minimum) peuvent supporter la compagnie du bel ombrageux.

Prévoir pour le décor quelques cachettes et des plantes de surface. Eviter cependant les roches et les pierres anguleuses qui risqueraient d'abîmer les nageoires du combattant.

Enfin, au menu, rien ne le fait plus frétiller de contentement que des proies vivantes, à défaut congelées : artémias, daphnies, larves de moustiques, etc. La nourriture en flocons aura du mal à passer, mais des légumes bouillis de temps en temps peuvent aussi contenter son appétit.

Fiche d'identité


Ordre : Perciforme
Famille :
Osphronémidés
Espèce :
Betta splendens
Taille :
5 cm pour les femelles, 7 à 9 cm pour les mâles
Longévité :
2 à 3 ans
Signe particulier :
possède un labyrinthe, un organe qui lui permet de respirer l'air atmosphérique.
Température :
idéalement de 24 à 28 °C
Variétés d'élevage :
nombreuses : Ban Pak Bara, Cha Am, Hua hin, Khao Yai, Ko Samui, Sam Roy Hod, Professional Fighter, Fantail...

Crédit photo : shutterstock.com/Grigorii Pisotsckii

Le combattant du Siam : champion du ring en bac
×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0