Veuillez patienter...
  • Botanic
  • La qualité de l'eau d'un aquarium

Qualité de l'eau en aquarium : une question de paramètres

Pour que l'aquarium devienne un écosystème paisible et harmonieux, il ne faut pas hésiter à se retrousser les manches. Algues, toxicité, mortalité, maladies… une eau mal paramétrée est un vrai danger pour l'équilibre du bac et de ses habitants.

De la température au pH, en passant par la teneur en oxygène et l'origine de l'eau introduite, l'aquariophilie n'est pas une science approximative. Les poissons, plantes et invertébrés qui y vivent ne pourront s'épanouir que si les paramètres correspondent à leur biotope d'origine… et c'est tout un art !

Ni trop chaud ni trop froid ?

Si les poissons tropicaux d'eau douce séduisent grâce à leurs couleurs éclatantes et leurs silhouettes atypiques, ils sont aussi très fragiles. La température de l'eau est un critère essentiel. Certains poissons vivent dans des eaux chaudes à l'état naturel alors que d'autres apprécient des eaux plutôt fraîches. De 18 à 28 °C, les besoins en température de chaque espèce sont loin d'être les mêmes.

Heureusement, des chauffages permettent de garder à bonne température l'eau de l'aquarium et de la maintenir stable. Le petit plus ? Un thermostat permet de régler la bonne température manuellement. Attention à bien adapter la température en période de forte chaleur ou de grand froid, car elle peut très vite varier et mettre en danger le bien-être des occupants.

la-qualite-de-l-eau-d-un-aquarium_2
pH, dureté et oxygène : quand la chimie se jette à l'eau

pH, dureté et oxygène : quand la chimie se jette à l'eau

Les choses se compliquent pour l'apprenti aquariophile… Après avoir réglé la question de la température vient l'épineuse question des paramètres chimiques de l'eau. Heureusement, des kits spécialisés et très simples d'utilisation permettent de tester ces différents paramètres. Le pH est le premier paramètre à tester. L'eau de l'environnement naturel des poissons possède un taux spécifique duquel il faudra le plus se rapprocher. Ni trop acide ni trop basique, le pH doit correspondre aux besoins des poissons introduits, au risque de les mettre en danger.

La dureté est le second paramètre à vérifier. Elle correspond à la présence de sels minéraux dans l'aquarium (magnésium et calcium). Ce taux idéal varie entre 14 et 25 selon le biotope du poisson introduit. Pour les aquariums d'eau de mer, il faudra également surveiller de près la densité (teneur en sel). Enfin, un apport d'oxygène artificiel ou par les plantes et les changements d'eau réguliers sont indispensables au bien-être des habitants du bac.

Dangers toxiques à l'horizon

Nitrites, nitrates et ammoniaques sont de véritables poisons pour les aquariums. De bonnes bactéries permettent de maintenir l'équilibre du cycle de l'azote et ainsi éviter l'apparition de ces polluants. Pour prévenir l'apparition de substances toxiques, il est utile d'introduire des plantes qui absorberont l'azote et de veiller à changer l'eau de l'aquarium toutes les semaines (10 % du volume).

Un nettoyage du fond et des parois devra être envisagé régulièrement, pour éviter que les déchets deviennent toxiques ou que le bac soit envahi par les algues.

la-qualite-de-l-eau-d-un-aquarium_4
Le choix de l'eau

Le choix de l'eau

Parce qu'elle est potable, l'eau du robinet contient en théorie un taux très faible de nitrates. Attention cependant à certaines eaux calcaires dont le pH pourrait vite dépasser les 8.

Pour supprimer les éléments toxiques éventuels et le chlore, il est important de préparer l'eau et de la brasser au moins 24 heures avant son introduction. L'ajout d'eau osmosée peut être utile, surtout si la dureté de l'eau du robinet est trop haute.

Notre sélection de produits

Vous aimerez aussi

×
AVEC LE CLICK &COLLECT
JE RETIRE MA COMMANDE EN 2H
DANS MON MAGASIN BOTANIC®

© 2018 botanic® - v.1.0.0.0