Veuillez patienter...

Comment valoriser les tontes de gazon

Ne jetez plus vos tontes de gazon, gardez-les pour les valoriser dans le jardin sous forme de paillis ou dans le compost.

En paillis

Choisissez des tontes indemnes de graines pour éviter d'en semer là où vous étalerez les tontes en guise de paillis. S'il y a des graines, portez les tontes sur le tas de compost.

L'épaisseur du paillis et son degré de séchage dépendent de la durée pendant laquelle il doit rester en place. Pour des cultures pérennes (arbustes, rosiers, vivaces…) et des plantes annuelles de longue durée (fleurs annuelles, tomate, courgette, aubergine…), étalez une couche d'au moins 10 cm d'épaisseur. Pour éviter que les tontes fraîches se tassent et entrent en fermentation, faites-les bien sécher avant de les étaler.

Profitez de quelques journées ensoleillées et étalez les tontes en tas allongé au soleil. Retournez le tas après un jour ou deux de séchage.

Pour une durée de paillage plus courte (légumes comme les laitues, radis, navets et épinards de printemps), une couche de 2 à 3 cm de tontes suffira. Elles seront décomposées quand arrivera la fin de la récolte. Dans ce cas, étalez-les directement après la tonte.

Dans le compost

Les tontes ont l'avantage d'être humides et riches en azote, Mais utilisées en grandes quantités, elles se tassent et entrent alors en fermentation, source de problèmes de compostage.

Pour obtenir un bon compost avec des tontes, il faut les mélanger avec des matières plus grossières, plus sèches, moins pourvues en azote et plus riches en carbone. Par exemple des feuilles mortes gardées depuis l'hiver, des tiges sèches de fleurs broyées à la tondeuse, des brindilles et branches broyées. En gros, moitié-moitié. On peut aussi les faire sécher un peu avant de les verser dans le composteur.

Crédit photo  : shutterstock.com/ disq / Crédit texte : Denis Pépin

Comment valoriser les tontes de gazon

© 2017 botanic® - v.0.1.0.0