Nous utilisons des cookies afin de réaliser un suivi statistique des visites, vous permettre de rester connecté à votre compte client pendant votre navigation et vous faciliter le partage de contenus via les réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d'utilisation des cookies.

En savoir plus

Chiot ou chaton : une nouvelle boule de poils à la maison

Accueillir un nouveau compagnon demande un peu de préparation. Choix de l'animal, place à la maison, alimentation, jeux... Quelques conseils pour concocter un cocon adapté.

chatons

Avant de voir débouler chez vous une boule de poils craquante, il s'agit de bien préparer son arrivée. Et surtout ne pas décider sur un coup de tête ! Il faut garder à l'esprit qu'accueillir un nouveau compagnon impose des contraintes, notamment de garde. Une fois la décision mûrement réfléchie, le choix de la race s'avère tout à fait essentiel dans le cas des chiens.
Studio, appartement, maison avec ou sans jardin : suivant l'espace dont vous disposez, certaines races seront plus adaptées. Même topo concernant le rôle principal que vous lui destinez (chien de compagnie, de jeu, de garde, chien d'assistance, de chasse...)
Enfin, il faut prendre en compte le temps que l'on veut consacrer à son éducation, en particulier pour les chiens réputés aboyeurs.
Ensuite, il n'y a plus qu'à partir en quête du chiot de vos rêves, à la SPA ou auprès d'un éleveur. L'éleveur garantit une bonne socialisation de l'animal avec les êtres humains. Plutôt calme, plutôt vif, dominant ou non : il saura aiguiller votre choix.
Côté chatons, le meilleur moyen d'en trouver un est de se connecter au réseau du... bouche à oreilles ! À part pour les chats de race pour lesquels il existe des éleveurs spécialisés.


Préparatifs impératifs

 Prévoir un lieu de repos réservé au nouveau venu est indispensable. Les chiots ont un besoin impératif d'un espace bien à eux, que ce soit une niche dans le jardin ou un coussin à l'intérieur qu'il faudra placer dans un endroit tranquille, ni dans l'entrée ni dans un couloir.
Eviter également de le placer en hauteur et de l'autoriser à monter sur les lits et canapés. Le chiot pourrait alors prendre des habitudes de dominant, ce qui pourrait, par la suite, poser des problèmes de hiérarchie avec ses maîtres.

S'il est recommandé de préparer à son chaton un nid douillet, ce sera difficile de lui imposer quoi que ce soit. D'un caractère indépendant, le chat choisit seul ses coins favoris. Pour ses besoins, installer une chatière si vous possédez un jardin, sinon une maison de toilette avec filtre, ce qui limite les odeurs.
Optez de préférence pour une litière agglomérante compostable. Elle génère beaucoup moins de déchets qu'une litière minérale non agglomérante.

Côté gamelle, les aliments spécialement conçus pour les chatons ou les chiots s'avèrent les plus adaptés. Concernant les chiots, mieux vaut garder le choix de l'éleveur et bien répartir la ration journalière en trois repas. Cela évitera la gloutonnerie et les retournements d'estomac, qui peuvent être mortels chez les grandes races. Ne pas oublier de mettre de l'eau à disposition.

Pour une bonne acclimatation

Si vous avez d'autres animaux de compagnie, les présentations devront se faire de façon très progressive, en commençant par une étape uniquement olfactive. Joueurs, curieux, explorateurs, les chatons n'ont peur de rien, pas même du vide ni des plantes toxiques... Il s'agit par conséquent de bien déminer le terrain afin d'éviter tout accident.

Ensuite, il faudra sans tarder lui faire comprendre ce qui est autorisé à la maison et ce qui ne l'est pas. Tout en douceur, en maniant l'incitation plutôt que la contrainte. L'éducation d'un chiot, qui doit être ferme et directive, peut être complétée par la fréquentation d'une « école des chiots ». Dispensée dans un club d'éducation canine, elle aide à les socialiser par des techniques dites « naturelles » et à les intégrer dans leur famille et dans la société.